jeudi 27 avril 2017

La malédiction du shaman de Jean Pierre Van den Abeele

Résumé:
Il aura suffi d’un simple retard de bateau pour que, en trois jours, tout bascule. À l’ombre des grands gisements d’or des montagnes de la Sierra Macarena, l’auteur nous entraîne dans un périple surprenant et riche d’émotions. En route vers le lac sacré de Guatavita et l’aventure commence, ponctuée de fâcheuses rencontres avec les trafiquants et la corruption locale mais aussi de magnifiques surprises. L’ancienne carte géographique conservée par le Padre Pio jouera-t-elle le rôle de talisman nécessaire pour venir en aide aux paysans pauvres de ces régions ?
Randonnée dangereuse, ancienne mine d’or à redécouvrir, monastère fortifié inaccessible, une quête teintée d’absolu, de passion et parsemée d’obstacles. Un parcours où les héros vont finir, semble-t-il, par gagner. Mais attention au pouvoir du vieux shaman qui veille sur les tombes de ses ancêtres que toutes ces recherches profanent…


Pourquoi ce livre?
En fait je tiens à remercier l'auteur et l'éditeur la Compagnie littéraire pour leur confiance mais surtout leur patience car je n'ai pas vraiment respecté les règles des 30 jours pour lire et écrire la chronique de ce partenariat. Je m'excuse platement. Avec peu de temps libre pour lire j'ai du mettre 2 semaines à lire ce petit livre de 200 pages... 

Mon avis: 
Je dois avouer que j'ai mis deux semaines aussi parce que j'ai eu du mal à rentrer dedans. On nous promet un roman d'aventure et hélas je n'ai pas trouvé la bonne recette du roman d'aventure. 

Notre héros européen est en Colombie pour affaire et lors de son dernier jour à Bogotá il décide de visiter le musée de l'or, il y rencontre le conservateur fortuitement et lie connaissance et même amitié avec lui. On lui parle alors de coutumes précolombiennes au lac de Guatavita et comme son bateau part avec 3 jours de retard, il décide de se rendre sur les lieux. Et c'est de là que tout part: il est victime d'un coup monté et se retrouve en prison avec le Padre Pio qui lui parle alors d'une mine d'or et d'un monastère qui pourrait sauver la vie des habitants d'une région très pauvre. Il lui fournit alors un parchemin. Notre héros va donc trouver pour compagnon de voyage le prêtre du village, puis plus tard un narcotrafiquant en quête de rédemption(oui drôle de mélange) tout deux prêts à l'aventure et enthousiastes de cette chasse au trésor. Lors d'une fouille pour trouver la mine d'or, ils seront confrontés à un vieux shaman gardien des tombes de ces ancêtres horrifié de la profanation des lieux. 

Bon alors déjà ne pas se fier au titre, le shaman on ne le croise que deux lignes (aller soyons généreux, trois) et pour le côté malédiction, mouais on repassera. Je pense que l'auteur a voulu faire ressembler ça à la malédiction du tombeau de Toutankhamon mais ça a raté. Celle du tombeau de Toutankhamon est beaucoup plus palpitante. 
J'ai quand même réussi à m'ennuyer dans un roman d'aventure de 200 pages...
C'est plat et sans relief. 
Le fond de l'histoire est super : drogue, corruption, trésor... mais super mal mis en scène. 
L'auteur utilise un langage trop littéraire pour ce style. qui n'entraîne pas d'action. Le passé simple se marie mal à l'aventure, l'imparfait le lui aurait déjà redu plus hommage. ça plombe la lecture. Mais même certaines expressions n'ont rien à faire là, ça casse le rythme. 
Et alors le coup des "flash-back spoil" ça m'a tué! Du genre "je ne savais pas encore que je le voyais pour la dernière fois, mais nous verrons ça plus tard", et ça c'est tout le long du livre. Ou alors il va digresser sur un sujet puis terminer en disant "bon revenons à nos moutons", toi entre temps t'as perdu le fil, tu ne sais plus où tu en es, ça t'as cassé le rythme. 
Les personnages du coup vous le comprendrais ne sont qu'effleurer, à fortiori le héro. Et celui là m'a épaté, il est négociant de gros mais il va se trouver devenir archéologue et spléologue professionnel, il te sort des trucs, wouah il est trop fort! J'ai envie de dire à l'auteur, s'il voulait un Indiana Jones, hé bien il aurait fallu prendre un vrai archéologue pour que ce soit crédible. 
Bref vous l'aurez compris je n'ai pas accroché avec ce livre. Comme je disais le fond de l'histoire aurait pu être super et le titre accrocheur nous faisait même miroiter un peu de magie (alors si, il y en a un peu, qui passe comme un éclair dans les deux dernières pages ;) )mais si c'est ce que vous attendez, passez votre chemin, vous serez déçus comme je l'ai été. 
Pour moi on est très loin du roman d'aventure, et je n'ai vraiment pas accroché avec le style de l'auteur qui m'a tout gâché. Dommage, bien écrit ce livre aurait été chouette! du coup je ne lui octroie que la note de 1,5/5 (pour l'idée initiale).

mardi 21 février 2017

Saga Library Jumpers de Brenda Drake

Résumé:
Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…
La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.


Pourquoi ce livre?
Je l'ai lu pour une lecture commune sur club de lecture l'été dernier. Il me tentait bien et c'était une totale découverte. Il était temps que j'écrive sa chronique.

Mon avis:
 C'est un livre que j'ai lu assez rapidement (pas grand chose à faire au travail à ce moment là).
Moi qui adore tout ce qui est mythologie, j'ai beaucoup aimé le monde chimérique de ce livre. ça change et ça fait du bien. Et j'ai adoré le principe des bibliothèques  "portails" (qui n'a pas rêvé de ça en tant que lecteur assidu). 
Mis à part l'histoire dans les bibliothèque, c'est un monde assez complexe que met en place l'auteur. Gia découvrira un monde qui lui était jusqu'alors inconnu, des êtres mystérieux. Elle découvrira ses racines et devra faire des choix importants.

Gia est très clichée, décidément l'héroïne de ce genre de livre est toujours dans ce moule là: mal dans sa peau, pas de confiance en elle mais en fait elle est belle intelligente et forte. Y'aurait-il un message à passer à toutes les adolescentes de la planète?  Les autres personnages pour l'instant je n'ai pas forcément accroché, tout le monde est trop gentil ou trop méchant, sauf Lei à un moment donné. Et peut-être Faith la Laniar que j'ai bien aimé aussi.

J'ai trouve cependant un côté brouillon, des moments où il a fallu que je relise 2 fois pour que je comprenne la scène car l'auteur survolait trop vite ce qui se passait... Phénomène finalement qui se passe durant toute la lecture: il y aurait matière à fouiller énormément mais on survole, c'est vraiment dommage. 

Et au niveau romance c'est encore pire, on a d'abord Gia éperdue d'Arik, puis évidemment arrive le fameux triangle amoureux (youhou indredibeul!). Tout ça est super rapide et je parle même pas de Bastien (le 2e amoureux) fou d'elle en 2 sec (c'est même pas un spoiler tellement c'est rapide).

J'ai trouvé certains moments lourds tellement c'était évident (je ne pourrais plus les citer là comme ça).
Il y avait quelques coquilles dans l'impression aussi, c'est dommage (déjà que des fois j'étais perdue)
Cependant j'ai très envie de lire la suite car l'histoire générale, le fond est vraiment sympa si on se détache de la romance tissée dessus (qui pour moi ne sert à rien).
Il faudrait juste que l'auteure étoffe son style. 

Le livre serait sans doute plus riche et plus sympa avec une centaine de pages en plus pour nous faire vraiment rentrer dans son monde. 

Pour ce tome je mettrais un 3.8/5 et je vais voir la suite (qui apparemment est meilleure).